Viryia Chotpanyavisut - lauréat du programme cité internationale des arts - 2017

Voir la fiche France
Zone Géographique :
Europe continentale, Union européenne
Programme :
Cité internationale des Arts
Discipline / Section :
Arts visuels
Année :
2017

Biographie

Viriya Chotpanyavisut est un artiste photographe originaire de Bangkok en Thaïlande.

Il obtient en 2011 un master avec mention à l’Ecole nationale supérieure d’Arts de Paris Cergy. Auparavant, il étudie la photographie à l’Université de Rangsit à Bangkok et les arts visuels à l’Ecole supérieure des beaux arts de Toulouse où il obtient en 2009 une licence avec félicitations.

Le travail de l’artiste Viriya Chotpanyavisut est exposé internationalement, il a par exemple participé au Festival Voies-off d’Arles en 2010, au Salon de Montrouge en 2011, au Festival de photographie de Copenhague en 2012, à l’Institut d’Art contemporain de Villeurbanne pendant la Biennale d’Art de Lyon de 2011, au musée national d’Afrique du Sud en 2012, à la Maison des arts Georges Pompidou de Cajarc en 2013, à la Saatchi Gallery de Londres en 2015 ou à la Nouvelle contemporaine de Bangkok en 2017.

Les séries de photographies de l’artiste “Urban microscope” et “Quelques phares lunaires” ont été exposées individuellement à la Galerie de Multiples de Paris en 2012 et 2014. Son projet “Unnotices light” a été présenté à la Galerie Schemata de Bangkok en 2016.

Projet de residence

“Liquid Moment”

“Liquid Moment” est un projet de recherche débuté en 2015 par l’artiste, ce projet explore l’écosystème provisoire et l’environnement caché et invisible des lieux remplis de monde. L’artiste débute ce projet artistique alors qu’il habite entre Paris et Bangkok, il considère ces villes comme radicallement différentes en termes d’ambiance, d’atmosphère, de température et de style de vie.

Par sa démarche artistique, Viryia Chotpanyavisut recherche une trace de lumière et souhaite capter les petites choses du monde qui ne peuvent selon lui pas être vues à l’oeil nu et qui sont souvent négligées dans les grandes villes.

L’artiste a effectué ces premières recherches en voyageant seul, il expérimentait des changements environnementaux, passant de l’observation d’un chantier en construction, à celle de l’évaporation de liquide en sous-sol, ou celle encore de la dispersion de pollen des fleurs et de l’observation de la chute des fines particules présentent dans l’air et visibles grâce à la lumière du soleil.

Le but de cette expérimentation est de mener un travail photographique des choses qui ne sont pas simplement perceptibles par l’oeil, mais qui nécessitent l’utilisation d’autres sens comme le toucher, l’odorat ou l’ouïe. L’artiste souhaite adopter une démarche expérimentale où il explore des écosystèmes qui présentent des caractéristiques spécifiques à leur environnement.

 

 

Adresse :

Résidence à la Cité internationale des Arts, Paris

Mis à jour le 12 Juillet 2017
Partager Retour