Fernando Prieto - lauréat du programme cité internationale des arts - 2017

Voir la fiche France
Zone Géographique :
Europe continentale, Union européenne
Programme :
Cité internationale des Arts
Discipline / Section :
Arts visuels
Année :
2017

Biographie

Fernando Prieto est un artiste visuel, sculpteur et dessinateur.

L’artiste a suivi une formation artistique à l’école la Esmeralda de Mexico.

Lors de sa dernière exposition intitulée “Luz Negra” (“Lumière noire”) à la Galerie Del Paseo de Montevideo, Fernando Prieto a combiné son intérêt pour la lumière hérité du courant impressioniste, son expérience du “here and now” tirée du minimalisme et son goût pour l’abstraction (incarnée dans les monochromes – notamment ceux de Robert Ryman) avec un intérêt porté à l’immatérialité du conceptualisme. Pour cette exposition il a porté une attention particulière aux espaces-spécifiques qui accueillent l’art - en référence à l’architecture moderniste des espaces de galerie.

En parallèle, il a mené deux expositions individuelles, la première “Onda expansiva” à la galerie El Ojo Ajeno de Lima en 2012 et la seconde “All interior de un limite” à la galerie Sala 770 de Lima en 2014. Il a aussi pris part à de nombreuses expositions collectives au Mexique et au Pérou et a obtenu la première place du concours national “Passeport pour un artiste” en 2016, où il avait déjà été récompensé d’une mention honorable en 2013.


Projet de la résidence

Lors de sa résidence, Fernando Prieto souhaite continuer le travail de recherche qui l’anime depuis ces dernières années et qui consiste en l’exploration de la manière dont nous avons de nous percevoir ; il interroge la façon dont nos sens, nos sensations, nos souvenirs et nos connaissances définissent ce que nous entendons par “Je” et définissent notre relation au monde.

Il a choisi d’étudier le flux de pensées qui nous accompagne continuellement, ces pensées conscientes ou inconscientes qui traversent notre esprit à chaque instant. Comment cela fonctionne-t-il ? Comment cela s’entend-il en termes d’objectivité, de subjectivité, de véracité ou de mensonge ?

L’artiste prévoit de s’imposer un protocole quotidien duquel se construira son projet. Chaque jour de la semaine, Fernando Prieto compte suivre une routine de 8 heures : elle débutera le matin par une heure de méditation, suivie d’une heure de dessin, de quatre heures de sculpture, d’une heure d’écriture et enfin une dernière heure de méditation.



Adresse :

Résidence à la Cité internationale des Arts, Paris

Mis à jour le 12 Juillet 2017
Partager Retour
  • « Al Interior de un Limite (Inside a Limit) »

  • « Al Interior de un Limite (Inside a Limit) »

  • « Cemento Nº2 (Cement Nº2) »

  • « Ladrillos Nº1 (Bricks Nº1) »

  • « Ladrillos Nº2 (Bricks Nº2) »

  • « Ladrillos Nº3 (Bricks Nº3) »

  • « Los Varios Peru? (The many Peru) »

  • « Los Varios Peru? (The many Peru) »

  • « Luz Negra (Black Light) »

  • « Luz Negra (Black Light) »

  • « Luz Negra (Black Light) »

  • « Onda Expansiva (Shock Wave) »