Mahdi Fatehi et Farzaneh Hosseini - lauréats du programme cité internationale des arts – 2017

Voir la fiche France
Zone Géographique :
Europe continentale, Union européenne
Programme :
Cité internationale des Arts
Discipline / Section :
Design / Graphisme
Année :
2017

7 Avril 2017 - 4 Juillet 2017

Biographie

Mahdi Fatehi est graphiste.

Mahdi Fatehi étudie le design et le graphisme à l’Université d’Art et d’Architecture d’Azad à Téhéran où il obtient un master en 2008. Il enseigne par la suite le design graphique dans plusieurs universités iraniennes et mène des travaux d’illustration, de design et de réalisation d’affiches. Son intérêt pour ces deux dernières activités l’a conduit à participer à plus d’une vingtaine de Biennales nationales et internationales et à recevoir plusieurs prix et récompenses. Il a pris part à de nombreuses expositions collectives et c‘est en 2010 qu’a eu lieu sa première exposition individuelle intitulée « Colour Blind » qui présentait des affiches monochromes.

En parallèle de ces activités, Mahdi Fatehi est un membre actif de nombreuses fondations et sociétés comme l’Institution iranienne de promotion des arts visuels, la Société d’affiches du théâtre et la Société iranienne de designers graphiques. En 2008 et 2010, il est choisi en tant que membre du jury du festival international de théâtre de Fadjr.

Farzaneh Hosseini est sculptrice.

Farzaneh Hosseini, née en 1984, débute en 2005 des études de peinture à l’Université d’Alzahra de Téhéran où elle découvre la peinture, le dessin, la linogravure et la sculpture. A l’issue de cette formation, ses œuvres sont exposées à la galerie d’art Assar et au Forum des Artistes à Téhéran.

Par la suite et pendant 4 ans, Farzaneh Hosseini devient l’assistante du sculpteur Parviz Tanavoli dans son atelier à Niavaran en Iran. Grâce à cette expérience, elle choisit d’orienter plus particulièrement sa pratique vers la sculpture.

En 2016, elle s’engage dans un projet qui traite des sports traditionnels iraniens où elle emploie le “Mil“ - un objet traditionnel sportif utilisé dans le gymnase de Zurkhaneh à Téhéran – comme élément principal de son travail. Cette série intitulée “People of City“ et plus particulièrement la collection “Mil“ symbolisent le genre humain.

 

Projet de résidence

Lives across borders : Memories, Realities and expectations

Les artistes Mahdi Fatehi et Farzaneh Hosseini ont pour projet lors de leur résidence à la Cité internationale des arts d’aborder les problématiques de migration. Pour ce faire, ils comptent travailler directement avec des populations immigrées afin de les placer au centre de leur projet artistique.

Ils partent du constat que depuis des années des individus migrent de pays en pays, certains pour échapper à des guerres, certains par ambitions éducatives, d’autres pour des raisons politiques, et d’autres encore par recherche d’une vie meilleure. Cette population fait face à de nombreuses difficultés allant de la nécessité de satisfaire des besoins primaires à l’envie de construire des relations sociales.

En parallèle, les artistes s’interrogent sur les différentes manières de concevoir l’accueil de cette population par les citoyens d’un même pays. 

Les artistes Mahdi Fatehi et Farzaneh Hosseini souhaitent aborder ces sujets dans leur travail. D’origine iranienne, ils soulignent les vagues d’immigration qu’a connu leur pays depuis plus d’un siècle. Elles correspondent aussi bien à une « fuite des cerveaux » qu’à une immigration issue de la période de guerre et de la période d’embargo. Les profils des migrants sont pluriels (âges, classes sociales, niveaux d’études), mais un élément les relie : le besoin d’échapper à leur situation et de débuter une nouvelle vie dans un autre pays. Les deux artistes questionnent le niveau d’entendement et de satisfaction qui suit la migration. Les migrants ont-ils une meilleure vie ? Si c’était à refaire, que feraient-ils ? Quelles sont les raisons d’un succès ou d’un échec ?

 

 

Adresse :

Résidence à Paris

Modifier
Mis à jour le 10 Avril 2017
Partager Retour