Fleur Albert - lauréat du programme Louis Lumière - 2017

Voir la fiche CANADA
Zone Géographique :
Amériques et Caraïbes
Programme :
Louis Lumière
Discipline / Section :
Film, vidéo / Cinéma
Année :
2017

Biographie

 

Fleur Albert est cinéaste, auteur.

Après des études de cinéma, elle travaille comme assistante auprès de nombreux cinéastes documentaristes dont Jean-Michel Carré. Assistante de Jean-Luc Godard (1999-2001) sur « Éloge de l’Amour », elle écrit et réalise ses premiers films. Elle réalise une douzaine de documentaires de création pour le cinéma et la télévision. En 2008, elle remporte le prix Louis-Marcorelles au festival International du Réel pour son film « Ecchymoses », chronique de l’adolescence à travers le huis-clos d’une infirmerie scolaire.

Elle prépare son premier long-métrage de fiction « Stalingrad Lovers » en résidence au CentQuatre (Paris, 2009). Le film fait partie de la sélection ACID Cannes 2012 et circule dans les festivals.

Son travail, au croisement de la fiction et du documentaire, est marqué par les figures de la marginalité, de la disparition, questionnant le rapport entre l’intime et les mouvements de l’Histoire, mettant en scènes les formes épiques de résistance anciennes et modernes.

 

Projet de résidence

 

« Et j’ai tiré sur les cow-boys » est un projet de long métrage de fiction.

Une jeune fille court dans les faubourgs de Montréal : Jo est en fuite. Elle vient de tenter de tuer son beau- père, JIM qui l’élève. Jo le tient pour responsable du suicide de sa mère. Elle cherche refuge chez son père biologique, Teddy Shelter dresseur de chevaux, qui vit dans la région des grands lacs. Au fil des épreuves et des rencontres dans les grands espaces, Jo s’enfonce dans la nature, elle renoue avec sa culture. Elle fait face à la condition d’exclusion de cette population et à la violence de la jeunesse en proie au désespoir.

En quête de personnages de fiction inspirés par le réel et d’interprètes, acteurs de la communauté amérindienne, la cinéaste entend continuer de déployer son imaginaire aux frontières de la fiction et du documentaire.

 

 

Adresse :

Résidence au Quebec (Montréal, région des grands lacs, Kitcisakik, Oujé-Bougoumou)

Modifier
Mis à jour le 15 Février 2017
Partager Retour
  • ISAIE (Jean-Patrick Koné) et MONA (Carole Eugénie), « Stalingrad Lovers », 2012

  • ISAIE (Jean-Patrick Koné), « Stalingrad Lovers », 2012

  • JACKSON (Mehdi Kadri) et JUPITER (Eriq Ebouaney), « Stalingrad Lovers », 2012

  • MONA (Carole Eugénie), « Stalingrad Lovers », 2012