Nicolas Gonzales - Lauréat du Programme Hors les Murs - 2016

Voir la fiche INDONESIE
Zone Géographique :
Asie et Océanie
Programme :
Hors les Murs
Discipline / Section :
Danse / Théâtre
Année :
2016

Biographie

Nicolas Gonzales est comédien

Après l’école du Théâtre National de Chaillot et l’ENSATT à Lyon, il travaille avec Christophe Maltot, Gilles Bouillon, Philippe Lanton, Fabrice Dauby, collabore avec Kati Basset puis entre dans la troupe du TNP dirigé par Christian Schiaretti et y joue dans "La Célestine, Don Juan, Joseph d’Arimathie, Le procès en séparation de l’âme et du corps, Le grand théâtre du monde" et tient le rôle de Ruy Blas dans la pièce éponyme pour la réouverture du grand théâtre en 2011.

Après sa rencontre avec le metteur en scène brésilien Antônio Araújo, il participe à la création de "Dire ce qu’on ne pense pas dans des langues qu’on ne parle pas", joué dans la Bourse de Bruxelles et repris au festival d’Avignon In 2014.
Il poursuit sa collaboration avec Antonio Araujo et le Teatro da Vertigem directement au Brésil avec "A ultima palavra é a pénultima 2.0" conçu pour la biennale de São Paulo.

En 2015, il rejoint Raphael Trano pour la création de Lady Aoi de Mishima, spectacle chorégraphié par Kaori Ito.
Il tourne à la télévision et au cinéma sous les directions de Nicolas Boukhrief, Pierre Sisser, Didier Le Pêcheur et Bourlem Guerdjou.

Il publie également son premier recueil de poésie préfacé par Jean-Pierre Siméon, "Voleur de sable". Et participe à l’ouvrage coordonné par Jean-François Dusigne "La direction de l’acteur peut-elle s’apprendre" aux Solitaires Intempestifs.

Il a également étudié le Pencak Silat (art martial indo-malais) avec Maître Raban pendant 13 ans.

En 2016, Nicolas Gonzales effectuera une résidence dans le cadre du programme Hors les Murs.

 

Projet de la résidence Hors les Murs

Bali et le rituel grec antique

Ce projet de déracinement a pour étincelle le dalang balinais I Ketut Sariana, rencontré lors d’une mise en scène de Kati Basset en 2004 dans le théâtre antique de Fourvière

Bali et le rituel grec antique est un projet d’immersion au côté du dalang I Ketut Sariana. Travailler avec lui en contexte l’argument d’une tragédie grecque dans ce théâtre bâti sur la mort et le sang, sur la transe de possession et le sacrifice, pourrait nous rapprocher de nos cultures initiatiques ancestrales: de l’orphisme donc, proche du tantrisme sur le fond, et des rituels dionysiaques.

Adresse :

Résidence à Bali

Modifier
Mis à jour le 10 Novembre 2015
Partager Retour
  • A ultima palavra é a pénulmtima 2.0 - 2014

    Cris Faga
  • Dire ce qu’on ne pense pas - 2014

    Guilherme Bonfanti
  • Lady Aoi - 2015

    Josephine Lointaine
  • Le procès en séparation - 2013

    Michel Cavalca