Léandre Bernard-Brunel - Lauréat du programme Louis Lumière - 2015

Voir la fiche INDE
Zone Géographique :
Asie et Océanie
Programme :
Louis Lumière
Discipline / Section :
Film, vidéo / Cinéma
Année :
2015

Biographie

Léandre Bernard-Brunel est réalisateur.

Titulaire d’une Maîtrise d’Histoire à Paris I Sorbonne, puis diplômé des Beaux-Arts de Paris en 2013, Léandre Bernard-Brunel développe un travail en vidéo à la lisière du cinéma et des arts plastiques.

L’imbrication de zones fictionnelles au sein d’une matière documentaire forme le cœur de sa démarche où entrent en jeu des corps et des voix traversés par le prisme des imaginaires. Deux de ces films ont été tournés en Inde lors d’un séjour d’étude: COLORATURE (galerie J.Poggi, Haus der Kulturen der Welt, Kunsthalle de Mainz, Gaîté Lyrique) et PHANTOMANCHOT (57e salon de Montrouge, Traverse Vidéo, galerie V. Louvet). Ses autres productions ont été projetées au Palais de Tokyo, à la Biennale de Belleville, et au Centre d’Art Contemporain de Genève.

En 2014, il reçoit le prix du Festival R-4 pour APRÈS WATTEAU / D’APRÈS WATTEAU et devient lauréat du prix Paris Jeunes Talents. Son dernier film O DIABO NU a été co-écrit au Portugal avec Camille Rosa.

En 2015, Léandre Bernard-Brunel effectuera une résidence dans le cadre du programme Louis Lumière.

 

Projet de la résidence Louis Lumière

Vetala, cadavre exquis.

Il s’agit d’un projet de film qui s’intéresse au mécanisme du bouche-à-oreille et de la rumeur en mettant en scène des récits de fantômes inscrits dans une pratique sociale liée au monde de la rue en Inde. Il s’élabore sur un dispositif exploratoire conçu pour générer la rencontre avec cette oralité, grâce à la complicité d’amis artistes indiens.

Inspiré d’une fable orale indienne, La Vetalapancavimsatika - une série de contes enchâssés comme les Mille et une Nuits - le film réactive la figure du Vetala, un vampire conteur, logé dans un cadavre qui souffle des histoires à l’oreille d’un Roi portant le cadavre sur ses épaules.

Documentaire hanté par la fiction, ce projet protéiforme est animé par la capacité encore vive de mobilité d’une histoire dans un pays en pleine mutation où les métiers ambulants ont encore un rôle de liant.

Ce projet a fait l’objet d’un premier séjour en Inde dans le Gujarat entre décembre 2014 et mars 2015 durant lequel Léandre Bernard Brunel a collecté avec un enregistreur sonore une quarantaine d’histoires de bhutts, les fantômes de l’Inde, en compagnie d’un ami artiste de la région : Abisheck Mistry.

Il y a tourné un court pilote mettant en scène les premiers mouvements formant ce projet.

Adresse :

Résidence en Inde

Modifier
Mis à jour le 9 Novembre 2015
Partager Retour
  • Après Watteau d’après Watteau - 2011

    Léandre Bernard-Brunel
  • Colorature - 2012

    Léandre Bernard-Brunel
  • Colorature - 2012

    Léandre Bernard-Brunel
  • O diabo nu - 2014

    Léandre Bernard-Brunel & Camille Rosa
  • Phantomanchot - 2012

    Léandre Bernard-Brunel
  • pilote de Vetala, cadavre exquis,

    Léandre-Bernard Brunel