Fana Tshabalala - Lauréat du programme Visas pour la création - 2014

Voir la fiche France
Zone Géographique :
Union européenne
Programme :
Visas pour la création
Discipline / Section :
Danse / Théâtre
Année :
2014

Biographie

Fana Tshabalala est chorégraphe sud africain.

Il a débuté sa carrière de danseur dans les rues d’Afrique du sud, pratiquant la danse traditionnelle zulu auprès de différentes compagnies au sein desquelles il a occupé diverses fonctions de directeur à chorégraphe.

En 2006, il rencontre la compagnie Moving into Dance Mophatong où il apprend l’afrofusion et la danse contemporaine. L’année suivante, il intègre une compagnie de danse professionnelle et travaille tant auprès de chorégraphes locaux que de chorégraphes de renommée internationale comme Vincent Mantsoe, Gregory Maqoma, Sylvia Glasser ou Michel kelemenis. La même année, il chorégraphie sa propre pièce qu’il présente au festival sud-africain Dance Umbrella.

En 2009, il passe 6 mois en France et travaille auprès de Michel Kelemenis, il participe également à l’une de ses tournées. A son retour en Afrique du sud, deux solos étaient crées That Side par Michel Kelemenis et Lost and Found par lui-même. Ces pièces ont été jouées en Afrique du sud et sur les scènes internationales. Depuis 2010, il est chorégraphe pour la compagnie Moving into Dance et mène des projets spécifiques auprès de groupes communautaires. Ses récents travaux sont Indumba qu’il a chorégraphié pour le National Art Festival et Between us. Il est à présent directeur artistique associé de la compagnie de danse sud-africaine Forgotten Angle Theatre Collaborative.

En 2013 Fana Tshabala a obtenu le prix « Jeune talent danse » de la Standart Bank.

En 2014, Fana Tshabalala effectue une résidence de création au KLAP / Maison pour la danse de Marseille, du 24 septembre au 21 décembre, dans le cadre du programme Visas pour la création.

 

Projet de la résidence Visas pour la création

Man.

Fana Tshabalala va mettre à profit sa résidence pour travailler sur le projet Man, une pièce inspirée par la figure d’un « homme » dont les responsabilités changent au cours des années, le laissant dans un état de confusion : on attend d’un « homme » qu’il soit un travailleur courageux et confiant. Sinon, il perd son image de figure dominante et se trouve dévalorisé. Fana Tshabalala explore ici une nouvelle figure masculine où l’homme fort, solide et musclé représente plus un cliché au détriment d’un nouveau type d’homme prévenant, sensible donnant libre cours à ses sentiments et attentif à autrui. Il s’intéresse aussi à l’influence qu’a pu avoir en Afrique du sud l’acquisition de nouvelles libertés sur la figure masculine et comment cela se ressent aujourd’hui au niveau des dirigeants. Fana Tshabalala va nourrir sa réflexion à partir de différentes « catégories » d’homme : l’homme protecteur, attentif à son prochain, réagissant avec ses émotions ; l’homme leader, un dirigeant qui n’est pas égoïste mais présentant de réelles qualités de leader ; le professeur : un homme qui vit selon ce qui est « prêché ». Le chorégraphe explorera également les facteurs qui conditionnent l’« homme » : la religion, la culture, la sociétés et ses espoirs personnels. La pièce sera présentée au Pavillon Noir à l’issue de la résidence. À l’occasion de cette résidence, Fana Tshabalala travaillera également avec un danseur de la formation Coline sur une écriture de groupe.

Adresse :

Résidence à Marseille

Modifier
Mis à jour le 1 Février 2016
Partager Retour
  • Fana Tshabalala

    DR