Aguibou Bougobali Sanou - Lauréat du programme Visas pour la création - 2014

Voir la fiche France
Zone Géographique :
Union européenne
Programme :
Visas pour la création
Discipline / Section :
Danse / Théâtre
Année :
2014

Biographie

Aguibou Bougobali Sanou est chorégraphe, danseur, acteur et conteur.

Issu d’une famille d’artistes, Aguibou Bougobali Sanou s’est lancé très jeune dans la danse suite à des études en communication, administration et informatique. Après trois ans d’école de théâtre basée sur la technique de Jacques Lecoq et une initiation en capoeira, il découvre la danse contemporaine avec Salia Sanou et Ousseni Sako de la compagnie Salia Ni Seydou, puis enchaîne des formations au Centre de développement chorégraphique La Termitière, au Centre national de la danse de Pantin ou au National Theatre de Séoul. « Laurel Medal » en danse d’improvisation au 3rd Delphic Game à Jeju en Corée du Sud en 2009, Aguibou crée son propre répertoire : Laada (2006), Color, colour (2009), AnHumanus (sélectionné pour Danse l’Afrique danse au Mali en 2010), Errance (2013) – médaille de bronze aux 7e Jeux de la Francophonie de Nice. Aguibou Bougobali Sanou dirige aussi In-Out Dance Festival à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) et mène parallèlement une carrière d’acteur de cinéma et de conteur.

En 2014, Aguibou Bougobali Sanou effectue une résidence de création au Centre national de la danse de Pantin, du 25 août au 7 novembre, dans le cadre du programme Visas pour la création.

 

Projet de la résidence Visas pour la création

Kounfetaga.

Kounfetaga (« errance » en bambara) se base sur une question simple : « Que t’est-il arrivé de pire dans la vie ? » De là, le chorégraphe puise dans sa propre expérience la trame chorégraphique et s’appuie sur la douloureuse expérience du décès d’un enfant de 4 ans suite au choix du médecin de poursuivre une grève pour augmentation de salaire plutôt que de se consacrer à la guérison de son patient.

Kounfetaga, c’est aussi une réflexion sur la condition humaine et un clin d’œil aux victimes des désastres (l’île de Lampedusa, tsunami, catastrophe de Fukushima, etc.) La pièce exploite ainsi les pulsions dévastatrices qui peuvent nous diriger à certains moments difficiles de notre vie.

Une restitution de son travail de résidence sera présentée le 5 novembre 2014. En savoir plus

Adresse :

Résidence à Pantin

Modifier
Mis à jour le 1 Février 2016
Partager Retour
  • Aguibou Sanou, résidence au Centre national de la danse (août 2014)

    Darshan Manakkal
  • Aguibou Sanou, résidence au Centre national de la danse (août 2014)

    Darshan Manakkal