Paul Costes et Bijan Anquetil - Lauréats du programme Louis Lumière - 2014

Voir la fiche Iran
Zone Géographique :
Afrique du Nord et Moyen Orient
Programme :
Louis Lumière
Discipline / Section :
Film, vidéo / Cinéma
Année :
2014

Biographie

Paul Costes est réalisateur.

Il est né en France en 1977. Après une enfance passée au Maroc, il suit des études de Persan et de Cinéma à Paris.

Il réalise des films documentaires et de fiction depuis une dizaine d’années, dans une alternance qui expérimente les codes et les outils de ces deux genres. Il prépare actuellement, avec Bijan Anquetil, le portrait documentaire d’une actrice iranienne, « Madame Saïdi », suite d’une première réalisation à quatre mains, « Les murs ont des visages », 2007.

Bijan Anquetil est réalisateur.

Il est né à Paris, d’un père français et d’une mère iranienne. Après des études de Philosophie et d’Anthropologie visuelle, il réalise une série de films documentaires en Iran. Il prépare actuellement un projet de film, suite du film « La nuit remue » qui a reçu le grand Prix de la compétition française au FID Marseille en 2012.

En 2014, Paul Costes et Bijan Anquetil effectuent ue résidence dans le cadre du progamme Louis Lumière.

Projet de la résidence Louis Lumière

Madame Saïdi.

« Madame Saïdi » est le portrait d’une comédienne iranienne pas comme les autres. Mère de martyr de plus de 70 ans, figure d’Ali Abad, son quartier populaire du sud de Téhéran, elle est devenue, sur le tard et à la surprise générale, star de cinéma. 
« Madame Saïdi » est son portrait. Son film. Il s’ébauche à partir d’un dialogue, riche en malentendus, avec Paul Costes et Bijal Anquetil, les réalisateurs. Il nous emmène de sa maison à son quartier ; du récit de son histoire à l’observation de son quotidien. Nous suivrons ce visage rieur, ce personnage haut en couleur, aller à la rencontre des autres personnages du film : voisines et mères de martyr, mollah, peintre d’affiche de cinéma, réalisateurs qui la font tourner. Les yeux rivés sur elle, ils complètent, par touche, le portrait de cette femme complexe et paradoxale, à l’image de son quartier et de la société qui la regardent jouer.

Adresse :

Résidence à Téhéran

Modifier
Mis à jour le 2 Septembre 2014
Partager Retour
  • "La nuit remue" de Bijan Anquetil, mains, 2012

    Bijan Anquetil
  • "Les murs ont des visages" de Bijan Anquetil & Paul Costes, 2007

    Bijan Anquetil & Paul Costes