Yann-Gaël Poncet - Lauréat du Programme Hors les Murs - 2010

Voir la fiche COSTA RICA
Zone Géographique :
Amériques et Caraïbes
Programme :
Hors les Murs
Discipline / Section :
Musiques de création
Année :
2010

Biographie

Yann-Gaël Poncet est auteur compositeur.

Il est né en 1974 et vit à Paris.

Violoniste et chanteur inclassable, Yann-Gaël Poncet évolue dans plusieurs domaines. Ses rencontres déterminantes avec Jean-Paul Hervé (guitare) et Raph Ply (contrebasse) sont à l’origine des créations de ses chansons. Cette collaboration atypique prend sa forme définitive en 2004 lorsque Nicolas Allemand les rejoint aux percussions. Ils sortent alors, en 2007, « Celui qui dit qui est », encensé par la critique.

En jazz, il travaille aux côtés de Laurent Cugny. Il a écrit les textes des chansons de « La Tectonique des nuages ». Il fonde ElectroProse avec Jean-Paul Hervé et Claude Gomez. Il est aussi membre de la « Cie du Facteur Soudain », collectif de musiciens improvisateurs. Au sein de cette compagnie, il participe notamment au projet « ElectroFacto », sorte de jazz partiellement numérique. En 2006, il rentre dans le groupe Feva (afrobeat). Subtil mélange de musique et de slam, ce projet donne une place inattendue au violon. Il est aussi réclamé par Amayo, leader du groupe américain Antibalas, pour participer à son projet solo (Arkist Ra).

En 2010, Yann-Gaël Poncet effectue une résidence, du 28 août au 28 octobre, dans le cadre du programme Hors les Murs.

 

Projet de la résidence Hors les Murs

Réalisation d’une oeuvre musicale.

La musique est un outil de dialogue et d’échange formidable. L’enthousiasme qu’elle suscite est souvent l’occasion pour l’auditeur dont la curiosité aura été stimulée, de découvrir davantage sur le pays de provenance, sa culture, son histoire.

Les relations entre la France et le Costa Rica sont anciennes, historiques et tout à fait particulières. Les drapeaux de ces deux pays n’arborent pas les mêmes couleurs par hasard, et les façons dont ces peuples font société ont quelque chose de commun. Toutefois, les populations restent peu concernées par ces échanges.

Le « Projet transcontinental » est une passerelle désirée, un pont des arts jeté d’une rive à l’autre. Il s’agit d’un projet musical qui consiste à faire se rencontrer, se mélanger et s’ajouter la musique traditionnelle du Costa Rica et la musique électro telle que nous la faisons en France.

Le projet final consiste en la création d’une œuvre musicale monumentale de style électro basée sur les musiques traditionnelles du Costa Rica, dans l’idée que l’une et l’autre se réinterprètent mutuellement. Il s’agit de créer une œuvre qui utilise et réinterprète la musique calypso et l’expose par la même occasion à l’oreille des plus jeunes costariciens via les concerts organisés par le FIA.

Cette musique qui fut longtemps le noyau de la culture de ces régions et une pratique populaire coutumière, est petit à petit tombée en désuétude, laissant la place à l’industrie musicale anglo-saxonne. Ces dernières années ont néanmoins montré ça et là un regain d’intérêt pour ce blues local, faisant l’objet de recherches diverses de la part de quelques professeurs d’université, étant aussi quelques fois rejoué par des musiciens locaux.  

Pour créer l’œuvre finale, il s’agit de partir d’une sélection de morceaux du répertoire populaire traditionnel du Costa Rica (notamment la musique calypso de la région du limon), pour aller vers une musique actuelle, utilisant tous les outils aujourd’hui disponibles (échantillonnages, effets, amplifications, orchestrations etc.), en faisant en sorte que ne se perde pas l’aspect populaire initial.

Adresse :

Résidence au Costa Rica San José

Modifier
Mis à jour le 15 Septembre 2014
Partager Retour